Praticiens de la santé publique : Benbouzid s’engage à traiter les dossiers liés à la promotion dans les grades, les statuts et le régime indemnitaire

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que les dossiers relatifs à la promotion dans les grades, les statuts et régime indemnitaire seront traités par les comités ad-hoc mis en place, appelant les structures centrales de son ministère à passer à la “vitesse adéquate” pour la prise en charge des dossiers relevant de leurs compétences.

Lors d’une audience accordée au bureau du syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), tenue mercredi, et à laquelle a pris part le secrétaire d’Etat chargé de la réforme hospitalière, Smail Mesbah, M. Benbouzid a affirmé que les dossiers relatifs à la promotion dans les grades, les statuts et régime indemnitaire feront l’objet de traitement par les comités ad-hoc mis en place, précisant que les structures centrales du ministère sont appelées à “passer à la vitesse adéquate pour la prise en charge des dossiers relevant de leurs compétences et faisant partie des missions du ministère”, indique jeudi un communiqué de son département ministériel.

Benbouzid a également tenu à instruire les cadres centraux de son ministère à “ne ménager aucun effort à l’effet d’améliorer les situations et de trouver les solutions à tous les problèmes soulevés”, ajoute le même communiqué, soulignant que cette mission “ne sera possible qu’à travers la promotion du dialogue et de la communication pour asseoir un climat social favorable au développement du secteur”.

Lors de cette rencontre consacrée à l’examen de nombreuses questions intéressant le corps des praticiens de la santé publique, le ministre a mis en exergue “les grands axes de la politique nationale en matière de santé, les défis actuels et les démarches adoptées”.

Cette réunion a été l”occasion pour M. Benbouzid de transmettre “les expressions de considération et de respect à l’endroit du corps médical et paramédical de la part des plus hautes autorités du pays, à leur tête le Président de la République qui a réaffirmé, lors du dernier conseil des ministres, l’attachement de l’Etat à promouvoir le dialogue et à œuvrer pour l’amélioration de la situation des praticiens et de tous les professionnels de la santé”.

Le ministre a également salué “le sens du sacrifice et de la responsabilité dont a fait preuve la corporation de la santé dans la lutte contre Covid-19, en particulier les martyrs que nous avons perdus tout au long de cette pandémie”.

Lors de cette séance, les membres du bureau du SNPSP ont fait une présentation de “la situation qui prévaut touchant, entre autres, les conditions de travail ainsi que les contraintes et, parfois, les entraves vécues au niveau de certains établissements”.

Ils ont également passé en revue un nombre “de dossiers les préoccupant et demandé à M. le ministre d’intervenir et de les étudier”, note le communiqué du ministère de la Santé.

De son côté, le président du SNPSP, Dr. Merabet, a demandé “la réactivation les commissions mixtes, en plus de l’activation d’une nouvelle dynamique pour la prise en charge des problèmes auxquels sont confrontés quotidiennement les praticiens, tout en réaffirmant l’engagement du corps médical à ne ménager aucun effort pour le bien du système de santé et à travailler en concertation avec le ministère en tant que partenaire pour proposer des solutions aux différents problèmes que connaissent les structures sanitaires”, conclut la même source.