Ambassadeur palestinien: L’Algérie soutient la cause palestinienne sans conditions ni diktats

L’Ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Amin Makboul a affirmé mardi que l’Algérie soutenait la cause palestinienne “sans conditions ni diktats”, saluant le soutien qu’elle apportait aux Palestiniens depuis des dizaines d’années.

Dans une intervention lors du Forum de la Mémoire organisé par l’ambassade palestinienne, en coordination avec l’Association Michaal Echahid et le Comité populaire algérien de solidarité avec le peuple palestinien, à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, M. Makboul a souligné les positions unifiées en Algérie, dirigeants, partis et institutions, en faveur du soutien à la cause palestinienne, ce qui la distingue d’autres pays”.

L’ambassadeur a salué le soutien moral et politique de l’Algérie aux Palestiniens, toutes factions confondues, relevant que “les dirigeants politiques en Algérie n’ont pas hésité à fournir aide et assistance en toutes occasions, d’autant que l’Algérie se tenait aux côtés de la Palestine au niveau de toutes les instances internationales, y compris la Ligue arabe et les Nations Unies”.

Le diplomate palestinien a également fait observer que l’Algérie n’a pas accepté le silence sur les développements de la cause palestinienne, citant à titre d’exemple le discours du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans lequel il a affirmé que l’Algérie ne participera pas à la normalisation avec l’entité sioniste et que la cause palestinienne demeure sacrée.

M.Makboul a également salué le rassemblement de solidarité, abrité par l’ambassade palestinienne en Algérie, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’enfance, rappelant que “le bombardement barbare et brutal de l’ennemi sioniste a entrainé la mort de 67 enfants dont les photos ont été relayées par les médias internationaux, lors d’un massacre qui a ébranlé la conscience mondiale”.

“Nous souffrons en Palestine depuis la Déclaration Balfour, et tout le monde connaît l’enchainement des événements après 1948. L’Algérie a joué un rôle majeur dans la révolution palestinienne du 1er janvier 1965, car elle a embrassé la révolution et armé les Feddayin à cette époque en les défendant parmi les cercles arabes et occidentaux”, a-t-il ajouté.

Dans une déclaration à l’APS, l’ambassadeur de l’Etat de Palestine, Amine Makboul a appelé la communauté internationale à protéger les enfants assassinés quotidiennement en Palestine, faisant référence aux 67 enfants palestiniens tombés en martyrs.


Lire aussi: L’Algérie, “plus habilitée que les autres” pour diriger un axe diplomatique à même de défendre la Palestine


Un rassemblement de solidarité s’impose pour protéger les enfants palestiniens, a souligné M. Makboul, ajoutant “en cette Journée mondiale de l’enfance, nous appelons la communauté internationale, les organisations des droits de l’Homme et l’ONU à adopter une position ferme à l’égard des massacres perpétrés contre les Palestiniens”.

Il est temps que le monde adopte une position ferme pour protéger les enfants, a-t-il martelé, soulignant que cette protection exige des mesures opérationnelles et effectives pour dissuader l’occupation de perpétrer ces crimes et ces massacres.

Les participants au Forum de la mémoire ont appelé, mardi, la communauté internationale à protéger les enfants palestiniens des crimes de l’occupation sioniste pour que le massacre où 67 enfants sont tombés en martyrs lors de la dernière agression ayant ciblé la ville de Ghaza ne se reproduise plus.

Organisé par l’ambassade de Palestine à Alger en collaboration avec l’Association Machaal Echahid et le Comité populaire de solidarité avec le peuple palestinien à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’enfance et en solidarité avec l’enfant palestinien, le forum de la mémoire a vu la participation du Croissant rouge algérien (CRA), d’un représentant du Conseil de la Nation, de moudjahidine et d’enfants de chouhada.